Publié le

Comprendre l’alopécie ou la chute des cheveux pendant une chimiothérapie

Comprendre la chute des cheveux pendant une chimiothérapie
Pourquoi les cheveux tombent pendant une chimiothérapie? Est-ce toujours le cas? L’alopécie est-elle irréversible.

La chimiothérapie est un traitement qui détruit les cellules cancéreuses, qui sont des cellules qui se divisent plus que les autres. Malheureusement, elles ne sont pas les seules à se diviser. Les cellules du bulbe du cheveux, et de tous les poils en général se divisent aussi beaucoup et sont donc également détruites par la chimiothérapie. La radiothérapie quant à elle, peut aussi provoquer la destruction de ces cellules, mais limitée à la zone du corps traitée par les rayons.

Quand les cellules sont détruites et que les cheveux tombent (ainsi que les cils et sourcils), c’est ce qu’on appelle l’alopécie. Cela est effrayant et à juste titre traumatisant, mais sachez que cette chute n’est que temporaire, les cheveux et les poils repoussent dès l’arrêt du traitement, à une vitesse d’environ un centimètre par mois. Il n’y a que dans certains cas relativement rare que l’alopécie peut-être définitive, par exemple une radiothérapie à forte dose de radiations sur le cuir chevelu. Dans la très grande majorité des cas, les cheveux repoussent, plus ou moins lentement selon les traitements médicamenteux suivis (les corticoïdes, l’hormonothérapie, ou l’Interféron peuvent ralentir ou différer la repousse).

Les cheveux commencent à tomber deux à trois semaines après la première séance de chimiothérapie, parfois dès la première. Cela peut se faire d’un coup ou petit à petit, cela dépend du traitement, provocant parfois des démangeaisons ou des picotements sur le cuir chevelu qui cesseront à la chute des cheveux. Les cils et sourcils tombent souvent après les cheveux. Sachez également que certaines personnes ne perdent pas ou peu leur cheveux, cela dépend du type de traitement administré ou tout simplement de leur nature de cheveux. Votre médecin saura vous renseigner, n’hésitez pas à lui demander et à lui poser toutes les questions qui vous passeront par la tête.

 

 

 

Publié le

Le casque réfrigérant ou casque réfrigéré pour limiter la chute des cheveux pendant une chimiothérapie

 

Le casque réfrigéré ou réfrigérant peut empecher la chute des cheveux lors d'une chimiothérapie

L’utilisation du casque réfrigéré (ou casque réfrigérant) dépend du type de cancer traité et de l’établissement qui dispense le traitement. Son utilisation peut limiter voire éviter la chute des cheveux lors des séances de chimiothérapies. Comment agit ce casque?

 

Il s’agit d’un bonnet glacé qu’il faut enfiler 10 minutes avant le début de la perfusion sur cheveux mouillés. En refroidissant la tête, le bonnet réfrigérant va limiter l’afflux de sang dans la tête et donc l’arrivée du produit de traitement dans les cellules du bulbe des cheveux, limitant ainsi leur destruction. Mais pour ce faire, le bonnet doit rester bien glacé. Il est donc conseillé de le changé régulièrement, tous les quarts d’heure idéalement. Il faut aussi le garder au moins 30 minutes après la fin de la perfusion.

 

 

 

Cependant le casque n’est pas la solution magique. Son efficacité dépend du type de traitement, du mode d’administration de la chimiothérapie et de la nature des cheveux du patient. De plus, le casque réfrigérant ne convient pas à toutes les pathologies et est même contre-indiqué dans le traitement de certains cancers au niveau du cuir chevelu. Quoi qu’il arrive, suivez toujours les recommandations du personnel soignant, qui saura vous conseiller.Le casque réfrigéré ne fonctionne pas non plus lors des chimiothérapies par voie orale ou par pompe en continu.

 

 

 

Il faut également savoir que le port du casque réfrigéré peut entraîner des migraines et des douleurs occulaires ou cervicales et surtout une sensation de froid intense qui poussent certains patients à abandonner son utilisation. Si vous tentez cette méthode, penser à emmener à votre séance une écharpe, un plaid et une serviette pour vous couvrir la nuque.

 

Sachez enfin que vous pouvez ralentir voire éviter la perte des cils et des sourcils en suivant la même méthode : appliquer des pains de glace enroulés dans des serviettes sur les yeux un peu avant, pendant et après la séance. Ces équipements ne sont pas fournis alors pensez à prendre cet équipement avec vous dans une glacière.

 

Publié le

Quelques conseils pour soigner vos cheveux avant, pendant et après une chimiothérapie

Quelques conseils pour soigner vos cheveux, avant, pendant et après une chimiothérapie
Quelques conseils pour prendre soin de vos cheveux, avant, pendant et après une chimiotherapie

Ces quelques conseils n’empêcheront pas vos cheveux de tomber si cela fait partie des conséquences de la chimiothérapie que l’on vous administre mais ils peuvent s’avérer utiles avant l’agression par le traitement, et après au moment tant attendu de la repousse. Dans tous les cas, en ce qui concernent l’entretien des cheveux, ce sont des conseils de bon sens que devraient suivre la plupart des personnes qui désirent avoir de beaux cheveux en pleine santé.

* Eviter les lavages trop fréquent, n’utiliser que peu de shampoing, et de préférence un shampoing doux. Attention, contrairement à ce que l’on pourrait penser, les shampoing pour bébés sont déconseillés car ils graissent le cheveux.

* Laver vos cheveux la veille d’une séance de chimiothérapie, puis ne plus les laver pendant 5 à 8 jours.

* Coiffer vos cheveux avec une brosse douce, éviter surtout les poils en métal et tout ce qui pourrait agresser le cuir chevelu.

* Evidemment, éviter tous les traitements qui fragilisent ou modifient la structure du cheveux : permanente, colorations, balayages, defrisage, lissage. L’idéal serait de ne pas faire de coloration pendant un an après la chimiothérapie. Si vous ne pouvez vraiment pas attendre, vous pouvez essayer les colorations bio sans ammoniaque, mais il est toujours recommandé de demander conseil à un coiffeur spécialisé.

* Eviter la chaleur : sèche-cheveux, bigoudis chauffants, fers, plaques de lissage, brushing fragilisent le cheveu et le cuir chevelu.

* Enfin, certains établissements proposent aux patients des casques réfrigérants qui pourraient réduire la chute des cheveux. Sachez que qu’une coupe courte des cheveux peut augmenter l’efficacité du casque réfrigérant.

* Lorsque les cheveux repoussent : même si cela fait mal au coeur, il est vivement conseillé dès que les cheveux mesurent 1 cm de les couper au ciseau. Il faut renouveler deux fois cette opération. Vos cheveux repousseront ainsi en bien meilleure santé et surtout beaucoup plus vite.

* L’huile de ricin aurait également la vertu de faire pousser les cheveux deux fois plus vite en l’appliquant régulièrement (une fois par semaine) sur le long terme. Cette huile très grasse et très épaisse s’applique en racine, en massant légèrement le cuir chevelu, sur des cheveux secs et de préférence déjà gras. Il faut la laisser poser au moins trente minutes, sous une serviette légèrement chaude si possible. Attendez deux heures avant de faire votre shampooing. Par contre, sachez que vous aurez du mal à vous débarrasser du film gras que laisse cette huile. SI vous n’arrivez pas à l’appliquer à cause de sa texture trop compacte, vous pouvez la faire chauffer au bain-marie. Cette huile favoriserait aussi  la pousse des cils et sourcils. Vous pouvez l’appliquer en massant délicatement vos sourcils et cils avec un peu d’huile sur les doigts, ou sinon récupérer une brosse à mascara bien nettoyée (vous pouvez également en acheter des propres sur les sites pour fabriquer vos cosmétiques) et vous en servir comme applicateur d’huile. Quoi qu’il en soit, faites attention à ne pas vous en mettre dans les yeux. Vous trouverez cette huile dans les pharmacies et para-pharmacie, ainsi que dans les magasins bio.